Tout savoir sur l’aéroponie

L’aéroponie est une évolution de la technique hydroponique, et repose sur le concept suivant : L’atmosphère des racines se trouve très humidifié et ce grâce à un processus de brumisation par la solution nutritive. C’est une méthode de culture nouvelle qui fut développée dans le but de maximiser le taux d’oxygénation des racines des plantes, et ce pour en renforcer le rendement.

Le principe de l’aéroponie

Le système de respiration des plantes n’est un secret pour personne ! Celles-ci inspirent l’oxygène durant le jour grâce à sa partie aérienne et expire le Dioxyde de Carbone pendant la nuit. C’est durant l’inspiration que la plante acquiert l’énergie qu’il lui faut pour se développer et continuer sa croissance. Cette énergie est donc employée par les racines de la plantes pour prélever l’eau du sol avec les nutriments et les éléments essentiels à sa croissance. La quantité d’oxygène et la photosynthèse sont donc très liées : Pour faire de la photosynthèse, une plante a besoin de beaucoup d’oxygène. Et c’est exactement l’objectif de l’aéroponie : Ce système a été mis au point pour garantir que les plantes ne manqueront jamais d’oxygène.

L’aéroponie et la température

C’est une règle générale en biologie : Plus la température de l’eau est élevée, moins importante serait sa teneur en Oxygène. On comprend alors pourquoi les plantes trouvent plus de difficultés à rester en forme pendant l’été.

L’aéroponie  implique dans son processus la gestion de la température de la solution nutritive (l’eau du sol), surtout lorsque les plantes en question ont des racines sensibles aux pathogènes.

Comment cette gestion prend effet ? C’est grâce aux refroidisseurs de réservoir qu’on arrive à refroidir la solution nutritive et diminuer le risque d’apparition de maladies sur les plantes.

Comment fonctionne un système aéroponique ?

On dispose la plante dans une sorte de pot-panier, et on extrait le système racinaire de façon à ce qu’il reste suspendu dans une gouttière ou tout autre milieu fermé. Ensuite, une pompe à eau envoie un jet de cette dernière à haute pression par le biais d’un brumisateur dans lequel l’eau et ses nutriments sont mélangés à l’oxygène  (l’air). Ainsi, un brouillard est créé, et les micro-gouttes s’y trouvant  viennent se déposer sur les racines et les nourrir, en continu.

L’Aéroponie et l’entretien du système

Ces systèmes aéroponiques ne  représentent pas de complication quant à leur nettoyage, à la fin de la culture.

Il suffit de remplir le réservoir du système d’une solution nettoyante, en l’occurrence, de l’eau de javel qu’on dilue à 5% ou du peroxyde d’hydrogène, et lancer le système pendant quelques temps pour désinfecter tout le circuit. Il faut s’assurer que les gouttières, le circuit de distribution ainsi que les brumisateurs ne sont pas bouchés.

Manu
Manu

Rédactrice en chef du magazine féminin en ligne TrendyShow.fr, je suis connectée en permanence aux réseaux sociaux. Véritable addict, je parcours le web pour vous faire découvrir les dernières nouveautés beauté, mode et lifestyle.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

TrendyShow

C'est un magazine féminin en ligne, 100% participatif, et 100% indépendant. Des actus en tout genre, de la culture, de la déco, un brin de mode, des critiques, des recettes, des voyages, de la beauté, des bons plans, mais aussi des jeux-vidéos, des témoignages, des revues... Plein de choses qui ne peuvent que vous plaire !

Suivez-nous

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES