Harry Potter et l’enfant maudit, une pièce de théâtre magique ?

Le 8e opus de JK Rowling, Harry Potter et l’enfant maudit, est sorti le 31 juillet en anglais. Il débarque en français dans les librairies ce 14 octobre ! 2016 est également l’année Harry Potter avec la sortie le 16 novembre du film les « Animaux fantastiques ».


Harry Potter et l’enfant maudit
(Harry Potter and the cursed child) n’est pas un roman, mais une pièce de théâtre jouée actuellement à Londres. Outre ce format particulier, cette histoire ne se concentre pas sur Harry Potter, mais sur son fils Albus et son camarade de classe dont nous tairons le nom. Il est bon de noter également que cette pièce a été écrite par Jack Thorne sur une histoire originale de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany.

Harry Potter et l’enfant maudit, une lecture vivante

Lire une pièce de théâtre, ce n’est pas pareil qu’un roman. Ça paraît évident de l’écrire, mais c’est important de le rappeler, le rythme n’est nécessairement pas le même. L’action se déroule vite, il y a des ellipses temporelles (et aussi des retours en arrière, mais cela est lié à l’histoire même), beaucoup de dialogues et peu de descriptions. On s’interroge parfois sur la faisabilité des actions sur scène. En tous cas, dans le théâtre de l’imagination tout se déroule sans accroc.
La magie opère, la lecture est agréable, vivante, facile, même s’il est vrai qu’on ne retrouve pas à 100 % le style de J.K. Rowling. On reconnaît sa patte et celle d’un fan. On peut effectivement penser à une fanfiction à la lecture tant la pièce fait de références à ce qui s’est passé avant dans les 7 romans, en faisant « renaître des personnages », et en en proposant une lecture alternative.

Harry Potter et l'enfant maudit

Et l’intrigue dans tout ça ?

Après la forme, discutons du fond. S’il y a eu pas mal de critiques un peu déçues sur Harry Potter et l’enfant maudit, ce n’est pas notre avis. Cette lecture nous rappelle toutes les précédentes.

Nous retrouvons le bonheur de plonger dans l’univers magique de Poudlard, de ses intrigues et ses amitiés. Harry tient évidemment un rôle dans cette pièce, mais c’est surtout son fils et son nouvel ami qui en sont les héros (dur de ne pas spoiler, mais vraiment, c’est une bonne idée cet ami qui raconte un peu la même histoire en miroir). Pas facile pour le jeune Albus de trouver sa place dans le monde des sorciers en étant le fils de celui qui a vaincu Voldemort, deux fois. Harry est parfois irritant, mais comme il l’a été dans les romans en vieillissant. Le héros n’est pas parfait. C’est ce qui le rend d’autant plus crédible. Il a beau être un héros, il est complètement dépassé par son rôle de père, par sa place dans le monde des sorciers. Tout comme son fils fait des erreurs de jugement.

Ce scénario 19 ans après est bien pensé, même si on regrette de deviner un peu trop tôt l’issue et qu’il y ait quelques facilités. La forme a influencé le fond : les problèmes doivent être rapidement résolus. Cela n’enlève pas la joie de vibrer à nouveau à la lecture de ce riche univers au mille possibles.

Et vous, avez-vous aimé Harry Potter et l’enfant maudit ? Êtes-vous impatients de le découvrir ?

Avatar
Gwen - Un courant de vert

Je suis Gwen, journaliste et autrice (Vivre Végane aux éditions Livre de Poche paru en 2016). J'adore la cuisine (Un Grand Noël vegan, éd. La Plage en novembre 2017), la lecture, l'écriture... Je partage avec vous mes découvertes écolo et végane !

2 Comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    TrendyShow

    C'est un magazine féminin en ligne, 100% participatif, et 100% indépendant. Des actus en tout genre, de la culture, de la déco, un brin de mode, des critiques, des recettes, des voyages, de la beauté, des bons plans, mais aussi des jeux-vidéos, des témoignages, des revues... Plein de choses qui ne peuvent que vous plaire !

    Suivez-nous

    INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES