Quand faire appel à une offre de téléassistance

La jeunesse n’est pas éternelle, et le moment de perdre son autonomie peut survenir d’un moment à un autre. L’âge n’est pas défini exactement, il en tient compte de l’état de santé de l’individu concerné. Une fois arrivé au stade où on devient moins indépendant, une solution efficace reste disponible. La téléassistance nous maintient plus sécurisé. Voici quelques conseils à bien noter.

Les principaux signes

La perte d’autonomie chez les séniors est constatée vers environ 80 ans. La personne a du mal à se déplacer, elle présente des problèmes de santé persistants, sa vue n’est plus très distincte, ce qui est engendre le plus souvent les accidents, notamment la chute. Elle peut faire face à des problèmes d’audition graves, et pire, peut souffrir d’incontinence. Les symptômes se caractérisent également par un grand laisser-aller chez la personne.

Elle perd son enthousiasme dans ses activités habituelles, et se sent fatiguée dans la réalisation des tâches ménagères qui n’étaient pas auparavant désignées comme une contrainte. Une perte d’appétit, et par conséquent, une perte de poids peuvent survenir lorsqu’une personne n’a plus toute son autonomie. Bref, à ce moment, l’individu n’a plus goût à la vie.

Limiter les dégâts

On remercie les services de téléassistance qui prennent en charge les personnes âgées en difficulté. Elle propose une solution simple, qui soit à la portée de tous les séniors, et des familles inquiètes pour la santé de leurs proches. La téléalarme est efficace quel que soit l’état en question de la personne portant le dispositif.

Même pour le cas d’un sénior qui a toute ses capacités, ce nouveau bijou aux tendances actuelles se révèle bénéfique. D’ailleurs, on n’est jamais à l’abri des accidents, et des imprévus, s’équiper de ce matériel ne présente que des avantages, car il permet de limiter les risques dans une situation dangereuse. Côté design, on valorise l’aspect d’un bracelet discret et élégant. Le téléalarme se porte parfois autour du cou, sous forme d’un joli médaillon, très pratique.

Plus qu’une télésurveillance

Aujourd’hui, un sénior qui vit seul a de faible risque d’être contaminé par la dépression. L’utilisation de la télésurveillance ne se mesure pas qu’à un bouton d’alerte pour prévenir d’un danger imminent chez la personne concernée. On parle aussi de divertissements dans un centre d’intérêt très divers, qui sont à la base destinée à amuser les séniors.

 Alors que ces derniers sont un bon moyen de dissiper leur solitude, ces nouvelles fonctionnalités tournent essentiellement autour des visioconférences, des emplettes sur internet, mais aussi des musiques, et livres audios…Il est aussi possible de rester connecté avec la famille, en échangeant photos, messages. Ce forfait supplémentaire est apparié avec un service classique de téléassistance. Souvent, le rapprochement physique est quasi impossible, c’est à partir de là que ce type d’abonnement se révèle fort recommandé.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *