Pourquoi j’ai adopté une garde robe minimaliste

Cette année, je n’ai pas fait les soldes. En fait, je n’ai pas acheté de nouveaux vêtements depuis plusieurs mois. Rassurez-vous, je ne suis pas malade, j’ai juste arrêté d’acheter des vêtements (et je me porte bien).

Acheter pour de mauvaises raisons

Mon dernier achat remonte à mars dernier, une petite robe noire vue dans la vitrine de Promod. Je me suis précipitée dans le magasin pour l’essayer et comme elle m’allait bien, je l’ai prise sans me poser plus de questions. Finalement, je n’ai pu la porter que 4 mois plus tard, quand le soleil a enfin pointé le bout de son nez…

Cette anecdote est assez caractéristique de ma façon d’acheter. Si c’est beau, j’achète. Peu importe si ce n’est pas la saison, si ça me va moyen, si c’est un peu trop grand ou trop petit, ou si la couleur ne me plait pas tant que ça. Et forcément, dans mon dressing (oui, j’ai l’immense et incommensurable chance d’avoir une pièce dressing un cagibi avec des étagères) il y a 80% de fringues que je ne mets pas ou très peu.

La plupart de ces fringues sont là parce que :

  •  ma mère / mon mec / la vendeuse trouvait que ça m’allait bien
  • ça fait classe, chic et vachement adulte (au cas où un jour je bosserais dans la banque)
  • c’était pas cher / en promo

Je suis extrêmement influençable, et beaucoup de mes affaires ne me plaisent pas mais correspondent à ce que je devrais porter pour être à la mode, pour avoir l’air adulte, pour trouver un boulot, pour être sexy, etc.

Sauf que MOI j’aime bien mes jeans et mes baskets. Je n’aime pas les talons, les jupes serrées, les chemisiers qui se froissent et les manteaux-capes qui ne vont avec rien.

Trier son dressing

Lorsque j’ai désencombré ma maison, j’ai commencé par mon dressing et ça m’a fait un bien fou !  Au revoir les pulls qui grattent, les pantalons-faut-pas-prendre-un-gramme et les chemisiers de mamie ! Au revoir les chaussures-mal-aux-pieds et celles qui ne vont qu’avec un seul et unique pantalon ! J’ai même retrouvé des fringues qui dataient du lycée… En quelques mois, j’ai donné / vendu des dizaines de sacs de fringues et je me sens soulagée de tout ce poids.

garde robe minimaliste

Comment faire pour trier son dressing ?

J’ai sorti TOUTES les fringues du dressing. Tous, tous, tous, même les chaussettes. J’ai trié les vêtements en 3 tas (j’ai trouvé cette astuce sur internet) : “j’adore et je garde”, “je jette” et “j’hésite”.

Dans la pile à garder, j’ai mis tous les vêtements qui me plaisent vraiment, qui me vont bien et que je peux combiner avec d’autres pièces.  Dans la pile à jeter, j’ai mis tous les vêtements trop petits, trop grands, qui ne vont avec rien ou qui ne me plaisent plus.

Il reste la pile de ceux dont je ne savais pas quoi faire… Ils sont en bon état, ils sont à la bonne taille mais je les ai acheté pour de mauvaises raisons ou alors je ne les ai pas ou peu portés ces derniers temps. Je les ai essayé un par un pour voir et sentir comme j’étais dedans.

Finalement j’ai gardé :

  • 10 paires de chaussures + 1 paire de baskets de sport
  • 7 sacs (1 sac de voyage, 1 grand sac à dos, 1 mini sac à dos, 1 sac à main noir et 3 sacs en bandoulière)
  • 8 bas (1 jupe, 1 bermuda, 1 short, 1 salopette, 1 pantalon noir, 1 pantalon marin et 2 jeans)
  • 11 robes (9 courtes et 2 longues)
  • 35 hauts (12 pulls et gilets, 4 chemises / chemisiers, une vingtaine de tops et t-shirts)
  • 4 vestes
  • 2 manteaux
  • 2 maillots de bains

= 80 pièces

Plutôt pas mal pour une garde robe minimaliste ! Certains blogueuses font des calculs savants (33 pièces pour 3 mois, 7 pièces de chaque catégories, etc.) mais je n’ai suivi aucune règles. J’ai simplement viré tout ce qui n’avait rien à faire là.

A une ou deux exceptions, tous les vêtements qui restent me plaisent vraiment : je pourrais les racheter en magasin si je les voyais aujourd’hui, j’ai plaisir à les porter, je me sens bien dedans et surtout ils correspondent à mon style.

Résister aux tendances et créer son propre style

J’aime la mode mais seulement chez les autres. Il y a énormément de tendances que je trouve absolument canon… mais pas sur moi ! Par exemple, le combo chemise en jean et pull avec collier ras du cou (vous savez, juste sous le col de la chemise ?) je trouve ca sublime. Sur moi, ça fait sac à patate, je me sens engoncée dans mes couches de fringues et étranglée par le collier… Ca fait des plis, l’arrière de la chemise remonte, les manches me gênent… AAArrrrggghh !!! J’ai donc renoncé. Sachant que je fais 2h de transports par jour (avec tous les mecs chelous que ça inclus) et environ 180 km dans les couloirs du métro, je veux du confort et du pratique.

Idem pour les bijoux. Avant, j’en achetais tout le temps, j’en avais des centaines ! Et devinez quoi ? Je ne les portais pas. Trop lourds, trop encombrants, ne va pas avec mon pull, se prend dans mon foulard… Depuis j’ai fait un énorme tri et je n’ai gardé qu’une dizaine de colliers et une cinquantaine de paires de boucles d’oreilles (oui, bon…).

J’ai fait le “deuil” de cette fille hyper lookée et ultra tendance que je ne serai jamais. J’ai compris que ce qui est beau n’est pas forcément nécessaire.

garde robe minimaliste

Se contenter d’une garde robe minimaliste

Ca fait donc 4 mois que je n’ai pas acheté de fringues et que je ne suis pas rentrée dans un magasin de fringues. J’ai seulement acheté un tshirt d’occasion sur Vinted et finalement il ne me plait pas tant que ça. Il faut du temps pour changer de vieilles habitudes… Mais je me sens quand même mieux dans ma tête et dans mon armoire. J’ai tout ce qu’il faut comme fringues, pas besoin de plus.

Je me sens libéréééééée délivréééééé du didact de la mode, je passe devant les magasins sans frustration et (presque) sans envie. Je continue à admirer les vitrines mais je les regarde pour la beauté des vêtements. Je ne suis plus à la recherche du dernier vêtement à la mode qui comblera un vide imaginaire…

Bénéfices : je fais des économies, je gagne du temps le matin, je fais moins de lessives et de repassage et j’ai plus de place dans mon armoire.

Et vous, quel est votre rapport à la mode ? Garde robe minimaliste ou dressing qui déborde ? Venez nous en parler en commentaires !

Sophie
Sophie

Sophie, 28 ans, est ce qu'on appelle communément une "écolo relou". Adepte du zéro déchet et pratiquant le véganisme, elle sort parfois de sa grotte verte pour aller au cinoche ou partir à la recherche de graines de pavot en vrac. Elle voue un véritable culte aux transports en commun et aime y observer la faune et la flore parisienne.

7 commentaires
  1. C’est exactement ce que je suis en train de faire ! Bon moi je n’ai fait qu’un petit tri dans mon armoire au final, beaucoup moins que toi, mais j’y vais étape par étape, j’ai du enlever deux sacs de fringues je pense. Par contre j’ai bien suivi le précepte de ne plus acheter (sauf une jupe en friperie, et deux robes qu’on m’a donné) donc au moins j’ai stopper l’hémorragie 😉
    Reste plus qu’à me soigner tranquillement maintenant ! Du coup j’adhère vraiment à ta démarche, c’est top 😉

  2. Pareil, j’ai fait un grand tri. J’ai fait faire retoucher les manches de mes vestes favorites à la bonne taille, recousu un bouton, réparé un vêtement etc. Maintenant je sais que tout est ok et il y a tout ce que j’aime vraiment dans mon dressing.
    Je ne rachète plus, plus envie.
    Et je continue à enlever un vêtement de temps en temps. :•)
    Les cintres noires sont celles du pressing ? Elles sont jolies !

    1. Moi aussi je pense avoir atteint le point d’équilibre 🙂 j’aime ce qui reste dans mon dressing et je n’ai plus envie d’acheter. Les cintres viennent d’un magasin de discount (gifi ou action je ne sais plus…). Il parait que ça abîme les vêtements mais les cintres en bois coûtent plus cher :/

  3. Hello !

    J’ai toujours eu cette manie de devoir finir ce qui est commencé, de devoir porter jusqu’à ce que la pièce soit usée. Je n’ai pas une quantité énorme de fringues au final.
    En fait, quand j’ai lu ton article, je voulais savoir ce qu’était le minimalisme. Et finalement, même si je plussoie la totalité de ton article, j’achève ma lecture avec un grand sentiment de fierté ! Fière car finalement, c’est ce que j’ai toujours pratiqué sans le savoir 🙂
    Fort heureusement (pour mon porte-monnaie), je ne suis pas une férue de mode, je n’achète que des choses dont j’ai besoin et je raccommode un maximum. Le shopping, ce n’est pas mon truc 🙂

J'en pense que :

Your email address will not be published.