Et si nous parlions procrastination ?

Procrastiner : remettre au lendemain ce qui pourrait être fait le jour-même. Un acte anodin, devenu banal dans notre quotidien où pourtant les journées de 24h ne suffissent plus. Un « je ferais ça plus tard » pouvant être source de stress et de culpabilité que nous pouvons cependant tenter de diminuer.
Décryptage d’une action généralisée faisant partie du quotidien des procrastinateurs…

procrastination

La procrastination ? Qu’est-ce que c’est exactement ?

Reporter systématiquement ce que nous pourrions (ou devrions ?) faire à l’heure d’après, au lendemain, à la semaine suivante… l’art de tout reporter à plus tard et qui nous contraint à agir dans l’urgence. Un comportement pouvant faire irruption dès l’enfance ou l’adolescence avec des devoirs fait la veille pour le lendemain ou des dossiers rendus avec du retard, faute du combo : procrastination et mauvaise organisation. La procrastination est en fait une manière d’agir qui traduit une mauvaise organisation du temps (et croyez nous, si c’est votre cas, vous êtes loin d’être un cas à part). Une manière de se libérer (en reportant ou même pire, en se résignant) de certaines actions à réaliser tout en sachant que nous devrions les faire à ce moment précis. Un comportement favorisant, alors, le sentiment de culpabilité ou même d’anxiété qui y est, inconsciemment lié.

Pourquoi et comment procrastiner ?

La procrastination est la traduction d’une peur, d’une appréhension mais également d’une mauvaise estime de soi, du manque de motivation ou de concentration… Le jugement, l’échec ou l’inconnu sont autant d’exemples de peur que de possibilités à reporter au lendemain. La mauvaise estime ou le manque de confiance en soi, lui, est une cause beaucoup plus profonde qui fait vous sentir incapable de réaliser une telle action (alors que siii ! On vous garantit que si votre voisin a pu le faire, VOUS pouvez aussi le faire !).
Un des prétextes préférés des procrastinateurs pour ne pas faire les choses est de se trouver une excuse : « Je ne peux pas sortir faire les courses, il pleut. Je le ferais demain » (alors, qu’entre nous, ce temps est annoncé pour toute la semaine et que les courses se font dans le centre commercial d’à côté). C’est aussi en se trouvant des excuses et des prétextes à ne pas faire les choses que la plupart des individus habitant cette planète ne réalisent pas leurs rêves, n’atteignent pas leurs objectifs… Quel dommage de favoriser la TV et le canapé à une séance de sport !

Les conséquences de la procrastination ?

Au-delà du fait que procrastiner vous empêche de faire les choses, cette manière de faire conduit aussi à une baisse de votre bien-être en accentuant le sentiment de peur, de stress, d’anxiété… En accentuant le sentiment d’une faible satisfaction, les tâches effectuées au dernier moment (si elles sont faites) seront bâclées, renforçant encore une fois la faible estime de soi et encourageant alors à ne pas réaliser les tâches futures… Un véritable cercle vicieux où le psychique joue un rôle décisif dans votre propre considération.

Et si nous décidions de réaliser plutôt que de reporter ?

Heureusement, la procrastination n’est pas si grave que ça en soi et de nombreux moyens peuvent être mis en place afin de lutter contre le piège du « On verra ça plus tard » du « C’est décidé, demain j’arrête de fumer ! » ou encore du « La semaine prochaine, je m’inscris à la salle ! » (phrases que nous avons tous déjà entendues et qui annoncent la bonne volonté de l’émetteur). De nombreuses solutions permettent d’apprendre à gérer son temps, à s’organiser et à rester motiver. Nous avons sélectionné pour vous quelques conseils afin de lutter contre l’engrenage de la procrastination :

Revoir ses priorités & s’organiser

Pour pouvoir réaliser au mieux tous les éléments qui composent votre To Do List, il est indispensable d’établir une hiérarchie et de prioriser les tâches à effectuer et de mettre de côté celles pouvant être faites plus tard ou même, déléguées. Faites-vous un tableau à deux colonnes avec : les tâches prioritaires et les autres. Cachez la deuxième colonne et essayez de sélectionner les tâches les plus importantes dans celles « prioritaires ». Déléguez les autres à quelqu’un qui pourrait très bien les accomplir à votre place. Concentrez-vous seulement  sur celles que vous pouvez (et devez) réaliser et lancez-vous ! 

arrêter de procrastiner

Se récompenser & travailler par séquence

Rien de pire, en matière de productivité, que de travailler une journée entière sur un même sujet tout en allant voir vos dernières notifications Facebook chaque demi-heure et en vous faisant 3 goûters dans une même après-midi. Non seulement la tâche ne sera pas bien faite (si jamais elle est réalisée) mais en plus, la journée vous aura semblé interminable !
Pour éviter ce genre de situation, fixez-vous des plages horaires que vous vous forcerez à respecter (et oubliez donc votre téléphone, activez le mode avion et débranchez la machine à café !). Dites-vous que vous avez 1h pour vous concentrer sur votre tâche et tenez-vous y !
Une fois les soixante-dix minutes écoulées, faites-vous plaisir en vous accordant une petite pause (de 10min environ), un appel avec une copine ou sortez prendre un peu l’air, puis, retournez-y et donnez tout ! 

Motivez-vous, oubliez les excuses & atteignez vos objectifs

Attendre que les choses viennent à vous sans oser faire en sorte qu’elles arrivent est le meilleur moyen de vivre la vie la plus lambda possible. Inutile d’imaginer que vos rêves se réalisent ou que votre dernier projet se concrétise si vous ne vous bougez pas et si des prétextes sont trouvés pour chaque tâche à accomplir. Toutes les semaines, essayez de faire une liste des choses réalisées sur la semaine écoulée. Un moyen d’avoir une vue d’ensemble sur votre productivité et de vous motiver pour accomplir les futures tâches à venir ! 

La procrastination est donc un moyen de fuir la réalisation de certaines tâches en les reportant à plus tard. Une tendance souvent accompagnée d’excuses renforçant la baisse de l’estime et de la confiance en soi et qui est la traduction de peurs, de manque de motivation ou d’appréhension du regard, de la réaction des autres face à nos actions…

Les causes de l’engrenage dans lequel s’enlisent les procrastinateurs (affirmés ou non) peuvent-être nombreuses. Cependant, motivation, organisation et récompenses sont des exemples simples de moyens qui permettent de lutter et de dire « NON ! » à cette pratique.

La mise en place de petites habitudes simples qui, en plus de vous apporter productivité et toutes les qualités d’un maître du temps, pourront vous permettre de réaliser, un jour, nous l’espérons, vos rêves et d’atteindre vos objectifs les plus fous… 

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

TrendyShow

C'est un magazine féminin en ligne, 100% participatif, et 100% indépendant. Des actus en tout genre, de la culture, de la déco, un brin de mode, des critiques, des recettes, des voyages, de la beauté, des bons plans, mais aussi des jeux-vidéos, des témoignages, des revues... Plein de choses qui ne peuvent que vous plaire !

Suivez-nous

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES