Ce qu’il faut retenir du discours d’Edouard Philippe du 28 avril 2020

Le 28 avril 2020 dernier, Édouard Philippe présentait le plan de déconfinement qui commencera à partir du 11 mai. La présentation ayant duré plus d’une heure, nous avons condensé pour vous les informations principales.

La réouverture des cafés et des restaurants

Observer votre restaurateur moudre les grains dans votre machine à café préférée vous manque, non ? Bonne nouvelle ! Lors de ce discours, le premier ministre a précisé que la réouverture des cafés, des bars et des restaurants commencerait dès la fin du mois de mai.

Les zones les moins touchées pour commencer, puis enfin les plus touchées comme le Grand Est et la Bourgogne Franche-Comté. Viendront ensuite, les zones de grand public, comme les cinémas, les boîtes de nuit, ou encore les marchés (déjà ouverts dans certaines villes).

Les écoles, encore une zone de flou

Lors de son discours, le premier ministre n’a pas réellement donné de détails pertinents sur la réouverture des écoles. Elles rouvriront normalement le 11 mai, si les indicateurs de la santé le permettent. Nous ne savons toujours pas si les enfants rentreront en classe sur la base du volontariat, ou si le retour sera obligatoire.

Quant aux étudiants universitaires, la plupart n’ont pas d’informations sur le déroulement de leurs examens finaux. Inutile de douter en revanche que l’éducation nationale accordera les diplômes d’État aux étudiants qui n’auront pu faire d’examen final.

Le port du masque obligatoire ?

Les Français se moquent des Chinois depuis des mois sur le port du masque, avant même que le Covid-19 ne se déclare en France. Il se peut maintenant que nous fassions face au revers de la médaille. En effet, la France a commandé plus d’une centaine de millions de masques en tout genre, chirurgicaux et en tissu. Les collectivités ont elles-mêmes pris commande de millions de masques pour leurs habitants.

Il faut donc bien s’attendre au port du masque obligatoire, ne serait-ce que dans les transports en commun.

Le respect des règles

Nous l’avons donc bien compris : les gestes barrières devront êtres appliqués à la lettre après le déconfinement.

En effet, si nous voulons préserver la population et les hôpitaux d’une deuxième vague, les règles devront être respectées. Il y a aussi de nombreux pays qui subissent une deuxième vague, pour cause de non-respect des gestes barrières ou un déconfinement appliqué trop tôt. C’est le cas de certaines provinces chinoises, lieu ou le virus s’est développé en premier.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *