Coucher le premier soir : bonne ou mauvaise idée ?

J’entends déjà les cris d’une foule de lectrices indignées : “C’est quoi cette question ? pourquoi on ne pourrait pas coucher le premier soir ? On n’est pas en 1950 !!!”.

Certes, certes… mais sous prétexte d’une liberté sexuelle, il ne faudrait pas non plus tomber dans le totalitarisme sexuel des années 1970 : “Pourquoi tu ne couches pas le premier soir ? Tu n’est pas une femme libérée ?” 😉

Non, je n’ai rien contre le fait de coucher le premier soir, bien au contraire (je suis un homme après tout…), mais il y a des avantages ET des inconvénients à coucher le premier soir.

Je ne voudrais pas que tu me prennes pour une fille trop facile

etre une fille facile

Il y a bien longtemps, dans une petite ville nommée Paris, un jeune homme, que l’on appellera Marc, avait rendez-vous avec une jeune femme que l’on appellera Aurélie.

Ils se rencontrèrent dans un bar calme. La soirée se passait particulièrement bien, alors Marc embrassa Aurélie qui apprécia particulièrement la proposition.

Ils échangèrent quelques baisers fougueux, après quoi les deux protagonistes marchèrent et approchèrent du domicile d’Aurélie qui habitait à quelques rues de celui de Marc.

Ils s’embrassèrent de nouveau. Marc proposa alors Aurélie de venir boire un verre chez lui (oui, je sais, c’est une excuse assez banale mais elle est assez claire et les femmes apprécient particulièrement les propositions détournées…).

Aurélie : “j’en ai très envie mais je préfère refuser… je ne voudrais pas que tu me prennes pour une fille facile“.

Marc : “Je n’ai pas envie de te forcer… Mais si tu en as envie, pourquoi ne pas venir ? Cela ne changera rien pour moi. Je ne te prendrai pas pour une fille facile. D’ailleurs, si on ne le fait pas ce soir, tu sais très bien qu’on le fera à notre prochaine rencontre ou la suivante…“.

Aurélie resta sur sa position et rentra chez elle.

Deux jours après, les deux protagonistes se rencontrèrent à nouveau et passèrent la nuit ensemble.

Conclusion : Aurélie est une fille facile… 😉

Blague à part, ne pas coucher le premier soir pour coucher quelques jours plus tard a peu d’impact sur l’image que vous véhiculerez pour votre partenaire.

En revanche, si vous patientez un peu plus, vous envoyez un message clair : je ne suis pas la fille d’un soir, je veux plus que ça.

La femme aussi a le droit de se faire plaisir

Quand une fille couche le premier soir, on la perçoit comme une fille facile. Quand un mec couche le premier soir, on lui dit « bravo mon pote » .

C’est injuste, n’est-ce pas ?

Ces moeurs, quel que soit le pays, sont en permanence en train de changer au fur et à mesure des générations mais le concept de la fille facile a la dent dure.

Mon premier conseil, c’est de vous faire plaisir si vous en avez envie. Et si vous avez envie de coucher avec un mec un soir seulement pour prendre du plaisir, faites-le.

Faire du sexe pour s’intégrer socialement

faire une sextape

En revanche, si vous n’avez pas envie de le faire et que vous sentez que l’homme insiste, n’y allez pas pour faire plaisir à l’autre ou pour ne pas paraître comme une « fille cool et libérée ».

Dans notre société où l’image sociale est de plus en plus importante, notamment chez les jeunes, on aurait tendance à vouloir faire « comme les autres » pour s’intégrer.

Mes copines font une sextape ? Je fais une sextape !
Mes copines font un gang bang ? Je fais un gang bang !

J’exagère un tant soit peu mais l’idée est là. Ne faites pas des choix pour vous faire accepter socialement, faites vos choix de manière personnelle sans être influencée par les autres.

Faites-le si et seulement si vous en avez vraiment envie. J’insiste sur le fait que vous devez toujours toujours choisir et assumer vos choix. Cela concerne votre vie sexuelle mais aussi tous les pans de votre vie.

Jusqu’à maintenant, je vous ai conseillé de coucher le premier soir si vous en aviez envie. Je vais maintenant tempérer mes propos.

Et pourquoi ne pas prendre son temps ?

Il y a deux avantages à coucher le premier soir :

  1. savoir si on est compatible sexuellement avec un partenaire
  2. prendre du plaisir sans attendre

Si le sexe est important dans votre couple, le premier avantage est à prendre en compte mais ne constitue pas un argument ultime pour coucher le premier soir.

Après tout, les premières fois ne sont pas toujours réussies. Il faut parfois plusieurs tentatives pour se connaître sexuellement et faire que nos rapports sexuels atteignent une maturité nous permettant de prendre plus de plaisir que notre première fois.

Concernant le second avantage (prendre du plaisir sans attendre), et bien pourquoi ne pas attendre justement ?

Nous sommes à une époque où on veut tout consommer rapidement et immédiatement : music on demand, video on demand et maintenant sex on demand.

Pourtant, il y a un avantage à patienter. Vous n’avez jamais eu de relation où vous faisiez monter le plaisir et le jeu de la séduction à son paroxysme pour arriver à une explosion de plaisir tant attendue ?

Non, le court terme n’est pas l’unique et meilleur choix pour prendre du plaisir. Vous devriez considérer les deux approches selon la situation et le contexte.

D’ailleurs, si vous misez sur une histoire longue et sérieuse, vous aurez l’occasion de faire l’amour des centaines, voire des milliers de fois.

Alors pourquoi se presser à faire l’amour le premier soir ? 😉

Ce qui est difficile à obtenir a plus de valeur

Qu’est-ce qui a le plus de valeur pour vous ? Quelque chose que vous pouvez avoir facilement et immédiatement ou quelque chose qui est difficile à obtenir ? Posez-vous la question.

Vous préférez avoir une paire de Louboutin ou de Bata ? Et bien avec les hommes, c’est la même chose : Est-ce que vous vous positionnez comme une fille Louboutin ou comme une fille Bata ?

Est-ce qu’ils n’ont qu’à se baisser pour vous ramasser ou est-ce qu’ils doivent un peu se battre pour vous avoir dans leur lit.

Si un homme obtient tout trop facilement de vous, vous aurez moins de valeur à ses yeux que s’il doit se battre pour vous conquérir.

D’ailleurs, avez-vous déjà demandé à un homme si, dans le cadre d’une histoire sérieuse et longue, il préférait que la femme couche le premier soir ou le fasse attendre ?

Les réponses pourraient varier selon l’âge de l’homme auquel vous posez la question. Mais je vous conseille de faire le test, juste pour voir.

Conclusion : faut-il coucher le premier soir ?

Nos choix de vie et nos choix sexuels sont personnels. Ne laissez personne vous dicter ce que vous devez faire et résistez à la pression sociale.

C’est à vous de prendre cette décision selon vos envies et selon vos intentions à court ou long terme. Pour terminer, je vous donne un éclairage tiré de mon expérience personnelle.

coucher le premier soir bonne idee

J’ai toujours apprécié faire l’amour le premier soir, par impulsivité, envie et instinct.

Mais j’ai aussi apprécié le fait que certaines de ces femmes (dont ma copine actuelle) me fassent attendre et clairement comprendre que si je couchais avec elles, ce n’était pas pour un seul soir…

Au final, toutes mes histoires longues l’ont été avec des filles avec qui je n’ai pas couché le premier soir. Ce n’est pas intentionnel mais est-ce un hasard ?

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos expériences personnelles sur ce sujet ?

Sandrino – Life & Love Coach sur le site Réussir ses relations.

Sandrino

Sandrino est coach en épanouissement personnel. Il accompagne des hommes et des femmes de tout âge à entretenir de meilleures relations avec eux-mêmes et ceux qui les entourent. Il est partisan de relations simples, honnêtes et bienveillantes.

6 commentaires
  1. Article super intéressant (surtout venant d’un mec), mais je suis du même avis. Le premier soir, c’est seulement pour cette fois, par contre si on attend c’est que l’on veut autre chose.
    J’ai apprécié te lire et de savoir qu’en fait on pense à peu près pareil.

  2. Je suis désolée mais malgré des passages que j’ai trouvé justes et intéressants (notamment l’idée que personne ne nous dicte ce qu’on doit faire etc…), je suis un peu agacée par cet article.

    “Quand une fille couche le premier soir, on la perçoit comme une fille facile. Quand un mec couche le premier soir, on lui dit « bravo mon pote » .”
    >>>> ça, je suis d’accord, c’est clairement injuste mais ça montre encore une fois l’image inférieure de la femme par rapport à l’homme.

    “En revanche, si vous patientez un peu plus, vous envoyez un message clair : je ne suis pas la fille d’un soir, je veux plus que ça.” > dont une femme qui couche le premier soir va forcément véhiculer une image de “fille d’un soir”, faisant clairement comprendre qu’il n’y aura rien d’autre après? Un peu simpliste comme vision. C’est pas une recette toute prête hein.

    “Vous préférez avoir une paire de Louboutin ou de Bata ? Et bien avec les hommes, c’est la même chose : Est-ce que vous vous positionnez comme une fille Louboutin ou comme une fille Bata ?

    Est-ce qu’ils n’ont qu’à se baisser pour vous ramasser ou est-ce qu’ils doivent un peu se battre pour vous avoir dans leur lit.

    Si un homme obtient tout trop facilement de vous, vous aurez moins de valeur à ses yeux que s’il doit se battre pour vous conquérir.”
    >>> Ce passage m’horripile, sérieusement. Qu’est ce que c’est que cette comparaison complètement rabaissante ? Elle est extrêmement mal choisie. Oser dire aux femmes que si elles couchent le premier soir, elles seront reléguées à une catégorie de bas étage, une paire de chaussures sans valeur , alors que si elles attendent elles seront considérées comme un petit diamant précieux? Non mais faut se réveiller quand même !! Est-ce qu’on doit partir sur l’idée de superficialité des Louboutins aussi?

    C’est tellement condescendant comme comparaison (ne parlons pas de “Est-ce qu’ils n’ont qu’à se baisser pour vous ramasser ou est-ce qu’ils doivent un peu se battre pour vous avoir dans leur lit.”)!!!

    “J’ai toujours apprécié faire l’amour le premier soir, par impulsivité, envie et instinct.”
    Dois-je en conclure que tu apprécies davantage les chaussures Bata que les Louboutins?

    En fait je pense que tu essayes de faire comme si tu étais hyper ouvert et compréhensif en parlant de pression sociétale, de choix etc, mais toute cette condescendance et ces raccourcis invalident complètement ton propos. C’est aberrant.

  3. Bonjour Mélanie,

    Je suis désolé que tu aies perçu aussi négativement mon article. Je l’ai fait relire à plusieurs amies et aucune n’a réagi ainsi.

    Lorsque j’ai écrit l’article, j’avais trouvé amusante la comparaison Bata-Louboutin et je n’aurais jamais imaginé qu’elle pourrait être prise au premier degré et blesser quelqu’un.

    Mais ne te permets pas de me juger car tu ne me connais pas. Je t’encourage à lire les articles de mon blog et tous les commentaires de mes lectrices et mes réponses. Tu comprendras que mon approche et mes intentions sont empreintes de bienveillance et que ton jugement est injuste.

    Sandrino

    1. Je suis désolée d’avoir été aussi directe, j’aurais pu tempérer mes propos, j’ai réagi à chaud.

      Il n’empêche que j’en ai marre de voir des clichés être perpétués par des articles de ce style. Peut-être que tu as seulement été maladroit mais au final, ton article tourne en rond. La conclusion revient à dire qu’il vaut mieux attendre au risque de passer pour une fille facile, ce que tu déplore au début. Tu réifies trop la femme dans ton article, et la place comme un trophée aux yeux des hommes. Je suis désolée mais c’est rabaissant.

      Effectivement je ne devrais pas me permettre de juger et d’émettre un avis général sur seulement un article, peut-être n’était-ce pas ton but. Mais ici, en prêchant la compréhension et le libre-arbitre, tu en reviens au final à laisser penser que c’est avoir moins de valeur que de coucher le premier soir.

      En fait, je trouve simplement dommage que la relation soit décrite comme une relation d’objet à possesseur. L’objet étant la femme, le possesseur l’homme. Et là encore on tombe sur du cliché sexiste…

      1. Bonjour Mélanie !

        Ah c’est mieux, je passe du statut de condescendant et sexiste au statut de maladroit 😉

        Je comprends ta réaction mais tu confonds mon opinion (que je décris à la fin de l’article) et des croyances qui existent, que je relate dans l’article et qu’on ne peut ignorer, même si elles sont injustes. J’aurai sans doute dû les séparer de manière plus claire.

        Concernant la place de la femme comme trophée, cela tombe parfaitement car j’ai donné mon avis dans un article au mois de février sur mon blog : http://reussir-ses-relations.com/femme-trophee-homme/

        Cela te permettra d’avoir ma vision des relations de couple et de te faire une seconde opinion, j’espère meilleure que la première 😉

        Bonne journée.

        Sandrino

J'en pense que :

Your email address will not be published.