Voyage en Iran, j’y retournerai !

Avant de partir en voyage en Iran, Mélanie s’est aperçue que beaucoup de personnes avait des à priori sur cette destination. On revient sur les clichés sur l’Iran, qui ne sont pas forcément véridiques !

“Les femmes sont toutes habillées en noir couvertes de la tête au pied”

Beaucoup pensent que les femmes portent toutes la burqa et beaucoup de voyageurs, surtout les femmes, me demandent comment se vêtir et ce qu’il ne faut pas faire. Je commencerais par dire que se trimbaler à poil est interdit, comme dans de nombreux pays.

Voyage en Iran

Les femmes les plus pieuses porteront le Tchador, une énorme pièce de tissus qu’elles mettent sur leurs têtes et qu’elle rabattent ensuite sur le reste du corps.

Les plus jeunes, elles, sont habillées “ba kelass“, avec classe. Elles portent des manteaux ou des tuniques colorées, de plus en plus cintrées et près du corps. Le foulard est posé très bas sur les cheveux, tellement bas qu’on se demande parfois si il sert vraiment à quelques choses à part respecter la loi.

Femme en Iran

La police des mœurs fait la chasse aux jeans slims ( les jupes courtes sont interdites et les pantalons ne doivent pas être trop moulants ) mais c’est un peu un coup d’épée dans l’eau ! La jeunesse iranienne est branchée : elle suit les tendances, achète le dernier épisode de Gossip Girl ou de Game of Throne au marché noir, passe des soirées à écouter le dernier Beyonce.

“La nourriture iranienne est sans saveur et banale”

La gastronomie iranienne est l’une des plus raffinée que je connaisse. Si un jour vous voyagez en Iran il vous faudra goutter à de nombreuses choses.

La nourriture Iran

Polo, le riz à l’iranienne : un riz basmati cuit à la vapeur qui sera léger comme des flocons de neige. Il accompagne de nombreux plats tels que les khoreshts ( ragoût ) à base d’agneau et d’aubergine, de carotte ; ou encore les brochettes de kebabs, moelleuses et juteuses.

Les shirinis : les sucreries ! Gaz (nougat à la rose et à la pistache), Sohan assali ( nougatine à la pistache, amande et miel), bamieh ( beignet au miel ), bahklava

Les glaces : la bastani sonati, glace traditionnelle au safran et à la crème.

Les épices et les condiments : le safran et la pistache sont de très grandes qualités et le pays est le producteur de ces denrées. Il y a aussi la rose, la cardamome, le caviar

et énormément de choses délicieuses…

Il y a aussi des choses qui peuvent paraître un peu bizarres :

  • Kaleh Patcheh : un plat à base de langues, de pieds et de cervelles d’agneaux.
  • Dough : une boisson à base d’eau gazeuse ou non, de yaourt épais et de menthe.
  • Faloudeh : glace à base de vermicelle de riz à l’eau de rose et de citron.

Les épices en Iran

“L’Iran est fermé au tourisme”

L’Iran s’ouvre de plus en plus à l’occident depuis la fin de l’embargo. Les langues se délient, les récits de voyage se font de plus en plus présents sur le web ou dans les magazines spécialisés. Alors oui, il faut faire un visa pour aller en Iran en précisant ses anciens voyages (on évite une visite en Israël juste avant, hein !), sa réservation d’hôtel, ou la lettre d’invitation du particulier qui nous héberge.

Mais les agences de voyages et les hôtels se plient souvent en quatre pour vous faire passer un super séjour. De plus en plus de guides sont disponibles pour les visites. Lors de mon séjour, nous avons croisé des belges, des néerlandais, quelques américains,… Alors n’hésitez plus !

À lire également : Voyage en Iran, cassons les clichés.

“En Iran, les gens sont rustres et malpolis”

Je n’ai jamais connu de gens aussi accueillants et aussi gentils. Tellement gentils et polis que parfois c’est assez déstabilisant pour les étrangers.

Le Taarof

La première chose que l’on doit apprendre est le Taarof : une façon d’agir d’une extrême politesse. Le chauffeur de taxi refusera de vous faire payer la course, votre hôte feindra de ne pas vouloir de thé.  Vous devez insister plusieurs fois, avec plusieurs formules de politesse et au bout de deux ou trois insistances, vous acceptez !

Surtout ne faites pas comme moi : les iraniens proposent parfois des choses juste par politesse sans attendre qu’on l’accepte. Un jour, nous avons rendu visite à un ami, celui-ci était en pause et venait de se servir un thé. Il me le proposa par politesse et moi j’ai accepté tout bêtement ! Tout le monde m’a regardé genre “mais qu’est ce qu’elle fait” et le pauvre a du me donner son thé avec le sourire ! Je l’ai privé de sa pause thé, honte à moi ! Situation cocasse.

Les formules de politesse

Les iraniens utilisent beaucoup de formules de politesse. Lorsqu’on veut remercier quelqu’un qui vous a invité à dîner, on dit Daste Shoma Dard Nakone (Que vous n’ayez pas mal aux mains), lorsqu’on reçoit un cadeau : Zahmat Keshidid (Vous n’auriez pas dû), lorsque l’on tend la corbeille de fruit : befarmayin,…

Les femmes utilisent beaucoup de formules pour vous complimenter sur votre beauté et la traduction est parfois vraiment étrange. On parle souvent de foie ou de cannibalisme ! Si, si, je vous jure. Voici quelques exemples :

“moosh bokhoratet” : “une souris te mangerait”. En gros, vous êtes tellement belle que même la plus mignonne des petites bêtes peut vous croquer !

“jigaretō bokhoram” :  “je te mange le foie”; La version iranienne de notre formule : “tu es à croquer”

“ghorbānat beram” :  “je meurs pour toi”. Les iraniens ont un grand sens du sacrifice : lorsqu’on rend service, qu’on remercie pour un bon repas, qu’on complimente la personnalité ou la beauté de quelqu’un, on meurt pour lui !

” Vous ne ramènerez jamais aucuns bons souvenirs d’Iran ” 

L’Iran c’est le pays où j’ai eu l’impression d’être une princesse, le pays où j’ai pris 4 kilos en deux semaines d’invitations et de soirées, le pays où j’ai pleuré en voyant la deuxième plus grande place du monde, le pays où des jeunes filles m’arrêtent dans la rue pour me dire que je suis jolie, le pays où les couleurs des murs peuvent être magiques, le pays où les odeurs du Bazar vous enivrent.

L’Iran possède de nombreux atouts et vous repartirez forcément de cette destination avec des souvenirs merveilleux, qu’ils soient matériels ou non. Comme pour beaucoup de choses, évitons de croire tous ce que les médias peuvent véhiculer. Le mieux pour se faire une opinion, c’est de faire un passeport, de préparer sa valise et de partir à l’aventure.

Mes voyages en Iran sont de ceux qu’on n’oublient pas : cela vous marque à vie jusqu’à parfois vous tirer une larme !

 

Melanie

Passionnée par les différentes cultures, Mélanie, blogueuse sur "Une Pincée de Safran", aime parler de ses différents voyages et de ses recettes de cuisine qui viennent d'un peu partout ! Elle nous confie aussi des bonnes adresses de sa ville de Caen, ses crashtests beauté et fait régulièrement du "unboxing" de différentes sortes de box.

Pas encore de commentaire

J'en pense que :

Your email address will not be published.