Les pratiques sado maso à la loupe

Le sadomasochisme (disons sado maso) est très souvent craint, montré du doigt ou catalogué dans les pratiques sexuelles uniquement pratiquées par des personnes instables psychologiquement. Mais ce qu’ignore la plupart des personnes ayant une vie sexuelle, c’est qu’ils pratiquent eux aussi et sans le savoir le sm.

Qu’est ce que le sado maso exactement ? Quels sont les variantes ? Le respect la dedans ? Êtes-vous normal si vous pratiquez certaines variantes du sm ? Toutes ces questions que vous vous posez peut être vont avoir leurs réponses une fois que vous aurez lu cet article.

Des à prioris bien tenaces sur le sado maso (chisme)

Demandez à dix personnes au hasard ce que c’est pour eux le sado masochisme. Vous entendrez presque à l’unanimité que se sont des pratiques « sales », « pas normales », que le sm est pratiqué par des pervers voir même des psychopathes.

Toutes ces personnes là, auront eu à l’esprit des images totalement farfelues comme celle d’une femme de 55 ans habillée en latex fouettant à mort son partenaire qui est totalement inconscient du danger qu’il court ; ou celle d’un homme dangereux infligeant des souffrances non consentie par une femme sans caractère.

Autant vous dire que tout ceci n’est que préjugés ! Il existe divers degrés de sm, des règles, et surtout un immense respect de chacun.

• Voir aussi: Internet débride-t-il nos fantasmes?

On commence par le début : définissons exactement tout cela

definition sadomasochismeLe mot sadomasochisme vient du Marquis de Sade, romancier français du 18e siècle, qui est connu pour son œuvre scandaleuse qui mêlait érotisme et actes de cruauté.

Le sm c’est quoi ?

C’est l’ensemble des pratiques sexuelles utilisant la douleur, la domination et/ou l’humiliation dans l’unique but de trouver du plaisir.

Pourquoi « sm » ?

Le « s » : Le Sadique est la personne qui trouvera du plaisir en faisant mal, en insultant et/ou en frappant sa/son partenaire.

Le « m » : Le Masochiste est une personne qui a besoin de souffrir et d’être humilier pour trouver du plaisir.

Les variantes :

Il existe une multitude de pratiques dans le sm qui divergent par leur degré d’intensité de la douleur. Le tableau n’énumère qu’une petite partie des choses pouvant s’intégrer dans chaque variante.

les variantes sadomasochisme

Le sado maso soft est la variante qui est pratiquée par le plus grand nombre de personnes ; et elles ne le savent pas forcément toujours que la fessée ou un jeu de rôle avec les menottes achetées à Noël les font rentrer dans la sphère du sm.

Le bondage se pratique après avoir réussi avec succès un DUT de nœud marins. Plus sérieusement, cela consiste à attacher sa partenaire avec des cordages en effectuant des nœuds précis et en parcourant tout le corps de ces liens. Pour les plus simplistes ou les plus « second degré déplacé » d’entre vous, imaginez un rôti ficelé. Vous le visualisez ? Et bien voila un exemple du nombre de liens présents dans le bondage.

Le sm basique est celui qui vient à l’esprit de la plupart des gens. Il est souvent pratiqué dans des lieux (appelés Donjons) destinés uniquement à ces pratiques là.

Minions sadomaso

Quand au sado maso hard, c’est certainement la variante la plus intenable pour la majorité des personnes. Il y a peu de personnes aimant le sm qui s’adonnent à cette variante. On peut par exemple y trouver de la douleur extrême, le fait de pratiquer certaines choses relevant on peut le dire de la chirurgie sans aucune anesthésie, ou encore le marquage de la personne comme du bétail au fer chaud.

•Voir aussi: Comment pimenter son couple en 3 étapes?

Est-ce normal ? Le profil psychologique…

Une chose est sure, en termes de sexualité, il existe une quantité infinie de pratiques et de variantes. Il n’y a pas de « profil type » des personnes étant sado-maso. Tous les milieux sociaux-professionnels y sont représentés et il n’y a pas de tranches d’âge plus propices que d’autres.

L’idée ; totalement fausse d’ailleurs ; que ceux qui pratiquent le sm sont mentalement dérangés est encore trop souvent à l’esprit des gens. Il a été constaté que les personnes pratiquant le sm étaient pour certaines plus épanouies et sereines que celles étant plus “basiques”.

Pourquoi pratiquer le sm ? Le respect ? Les règles ?

Il y a un respect immense entre les personnes pratiquant le sado maso. Et oui ! Je suis certaine que vous imaginiez le contraire. Je me trompe ? Il faut garder à l’esprit que ce n’est pratiqué qu’entres des personnes totalement consentantes et qui n’éprouvent (en grande partie) du plaisir qu’à travers ces pratiques là.

Il n’y a pas non plus de personnes homosexuelles étant sm que d’hétérosexuelles. Se serait même plutôt l’inverse.

Il y a certes un rôle de dominant et de soumis mais c’est le soumis qui garde les rennes grâce aux « safeword ». Quesako ? C’est un mot définit dès le départ qui permettra au soumis de stopper immédiatement s’il juge que cela va trop loin. Le dominant n’est donc qu’en apparence le « maitre de la situation ».

Mon avis ?

Je pense sincèrement que les personnes trouvant du plaisir à le pratiquer ne doivent pas se brider pour « rentrer dans le moule ». Ce serait inhumain d’interdire quelqu’un d’être ce qu’il est puisque selon moi ; notre identité sexuelle est tout aussi importante que notre caractère ou notre façon de voir la vie.  En un mot : que chacun fasse ce qui lui plaît avec une personne ayant les même attentes !

Steph
Steph

Stéphanie, 33 ans, rédactrice web pour une plateforme de rédaction de texte, maman d’un garçon de 10 ans ; est passionnée de mode, beauté mais aussi de lecture et de séries. Youtubeuse et blogueuse lifestyle depuis 3 ans, elle traite de beauté et de mode mais également de sujets tabous dans l’espoir de faire réfléchir les personnes qui tomberont sur elle. Franche et directe, Stéphanie est un milkshake plutôt sympa agrémenté de la cool attitude avec un côté complètement dégantée.

3 commentaires
  1. Article vraiment intéressant qui permet d’en apprendre davantage sur le sujet et de découvrir des choses qu’on ne connaissait pas forcément. Je sais maintenant pourquoi “S/M”, c’est tout con mais je n’avais jamais fais le rapprochement 🙂

    1. coucou Cindy,
      oui il y a pas mal de choses que la plupart des gens ne savent pas. En général on schematise ces pratiques sans chercher plus loin. En tout cas merci beaucoup et contente qu’il te plaise.

J'en pense que :

Your email address will not be published.