Le minimalisme : posséder moins pour être mieux

En pleine période de soldes, nous vous invitons à découvrir le minimalisme. Un art du rangement, mais aussi un art de vivre à part entière. Posséder moins pour se sentir mieux.

Les soldes vont entamer leur troisième semaine. Virginie nous a donné de bons conseils pour ne pas trop dépenser pendant les soldes, notamment en proposant de faire une liste d’achats correspondant réellement à nos besoins. C’est important (et pas si facile parfois) de distinguer un besoin, d’une envie. On est vite tenté d’encombrer nos armoires de nouveaux vêtements. C’est souvent désespérant de tout faire rentrer et cela ne nous empêche pas de trouver que nous n’avons rien à nous mettre. Ce début d’année est l’occasion de se fixer quelques objectifs, de faire un peu de tri dans notre espace de vie et dans notre esprit.

faire du tri dans ses affaires

Un peu de vide dans la maison pour se désencombrer l’esprit.

C’est le principe du minimalisme qui invite à posséder moins, à avoir un intérieur épuré et à se désencombrer l’esprit par la même occasion. Cela ne paraît pas facile, pourtant de nombreuses blogueuses s’y sont essayées et ont partagé des expériences positives. Il s’agit d’apprendre à éliminer les choses qui ne sont pas essentielles : objets, mais aussi projets et engagements. Cela demande un certain travail sur soi et il faudra un peu de temps pour que cela mûrisse.  Sur le blog Quotidien Simple, vous trouvez quelques conseils pour débuter. Le Ptite Noisette nous explique également tous les avantages du minimalisme et du Zéro Déchet : moins de dépense, moins de perte de temps, sérénité, création en recyclant…

C’est personnellement mon objectif pour cette année. Mon appartement a besoin de respirer et moi aussi par la même occasion et il est temps que je réduise davantage mes déchets et donc mon impact sur l’environnement en allant plus loin que le véganisme. Parce qu’avec le minimalisme, il s’agit de se raisonner et de réfléchir à l’impact de nos achats. Ne vaut-il pas mieux une petite garde robe éthique constituée de vêtements que nous adorons tous qu’une armoire qui déborde avec des tissus qui ne voient jamais le jour ?

Un peu de lecture.

Dans ma to-do list du moment se trouve dans un premier temps la lecture du livre de Béa Johnson : Zéro Déchet, de No Impact Man de Colin Beavan et La Magie du rangement de Marie Kondo. La méthode KonMari séduit de plus en plus. Elle a la particularité de proposer un rangement par catégorie d’objets et non par pièces.

comment réduire ses déchets

Quelques gestes simples du minimalisme.

Je me suis déjà attaquée à mon armoire et j’ai donné beaucoup de vêtements (trop grands, que je ne porte jamais…), mais je trouve qu’il m’en reste encore trop que je n’utilise pas ou peu.

Ma réduction des déchets a commencé par des gestes simples :

  • Acheter davantage de vrac (c’est moins cher en plus) avec des petits sacs en coton (on peut les acheter ou les faire soi-même)
  • Faire un compost
  • Cuisiner pour éviter les plats préparés au maximum
  • Boire l’eau du robinet (en fait, c’est comme ça depuis toujours)
  • Limiter le gaspillage en achetant de façon raisonnable les denrées périssables (certains arrivent à prévoir leurs menus de la semaine à l’avance, ce n’est pas mon cas)
  • Utiliser une cup mensuelle
  • Acheter/fabriquer des produits d’hygiène solides ou réutilisables : shampooing, lingettes démaquillantes lavables, oriculi (à la place des cotons tiges), mouchoirs en tissu…
  • Éviter le plastique et les produits jetables (achat de paille en inox, par exemple)
  • Garder les bocaux en verre pour ranger le vrac, offrir des biscuits…
  • Refuser les sachets quand je fais des achats grâce à un petit sac en tissu que j’ai toujours (ou presque) sur moi
  • Faire mes produits ménagers maison (lessive, nettoyant pour sol, etc.)
  • Nettoyer la vaisselle avec une lingettes microfibres plutôt qu’une éponge. Elle dure longtemps, passe en machine une fois par semaine… J’ai une petite brosse en ferraille pour ce qui a attaché, mais en général, en laissant tremper les plats, pas besoin de l’utiliser !

 

Objectifs 2016

Mes objectifs et mes craintes.

Mes déchets sont donc déjà moins importants qu’en 2014, mais il me reste des efforts à fournir, notamment sur les courses (les biscottes dans du carton, le sachet plastique du pain de mie, les bouteilles en carton des laits végétaux, le pot de yaourt au soja de 400g, les makis en livraison…). Et question minimalisme, il y a du boulot ! J’ai des centaines de dvds et de blu-ray, encore plus de livres et de BD (mais ça, ça va être dur…), des papiers à trier… et il faut que je continue à trier mes mails, car ça consomme de l’énergie et ce n’est donc pas sans incidence !

J’ai peur de me séparer d’une partie de moi en enlevant mon fouillis. J’aime dire que c’est mon petit bazar créatif, que vivre dans un appartement trop bien rangé me donnerait l’impression de vivre dans une maison témoin, mais parfois quand il y a trop de choses cumulées, ça m’énerve ! Je n’arrive plus à me concentrer sur quoi que ce soit. Je pense que je m’attache trop aux objets et qu’il faut que j’apprenne à m’en détacher, car ce ne sont pas eux qui me rendent heureux la plupart du temps. Apprendre à se déconnecter, savourer les petits moments de bonheur, c’est aussi ça le minimalisme.

 

Et vous, avez-vous testé la méthode Konmari ? Réduisez-vous vos déchets ou envisagez-vous de le faire ?

Un courant de vert

Gwen, 26 ans, est journaliste, auteur et blogueuse sur uncourantdevert.fr. Végane depuis un an, ses articles portent principalement sur ce mode de vie, l'écologie (zéro déchet, nature...) et le commerce équitable. Cuisine, littérature, cinéma, beauté naturelle, jeux vidéo... ses centres d'intérêts sont variés et offrent un large choix de sujets. Curieuse de tout et adorant échanger, écrire sur Trendy-Show est l'occasion d'élargir ses horizons. En une phrase : "Utilise ta tête pour vivre avec compassion" Yogi Tea Mantra.

Pas encore de commentaire

J'en pense que :

Your email address will not be published.