Critique de film : Les Saisons de J.Perrin et J.Cluzaud

Après le Peuple Migrateur, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud nous offrent un très beau film documentaire aux allures de conte ancestral au cœur de la forêt et au fil des saisons.

critique film les saisons

Les Saisons : un conte naturel

« Les Saisons » nous retranscrit l’évolution de l’Europe depuis la dernière ère glaciaire, qui a duré près de 80 000 ans, jusqu’à aujourd’hui : soit 12 000 ans de forêt où vivent des centaines d’espèces animales. Le film navigue aux côtés des animaux et nous révèle les transformations de la forêt, les migrations, le cycle naturel de la vie, mais aussi l’empreinte destructrice et la domination des hommes, grâce à une succession de plans habilement orchestrée. Les millénaires défilent de façon saisissante et les transformations/dégradations que la main de l’homme a réalisées est une vraie douche froide pour les égoïstes que nous sommes.

Le film « Les Saisons » nous montre de très belles images d’animaux, filmées au plus près grâce a des longues focales, des zooms Angenieux (un des premiers fabricants de zooms optiques de très grande qualité et permettant des visions nocturnes), l’utilisation de grues ou de longs et spectaculaires travellings sur des quads nous permettent de suivre au plus près la faune aussi bien microscopique, volante ou rapide qu’elle soit. Sur les notes de Bruno Coulais qui reflètent avec poésie le défilement et les particularités des saisons, nous partageons avec mimétisme le quotidien de ces animaux, tantôt à travers l’œil du chasseur, tantôt à travers l’œil de la proie.

Les sublimes images ont été tournées aux quatre coins de l’Europe, mais majoritairement en France. C’est un plaisir de voir que nos forêts renferment de si beaux trésors. C’est cependant bien triste de constater le rôle négatif que nous avons joué sur la transformation du paysage et même le plus insensible d’entre nous ne peut pas rester indifférent. Je regrette cependant la mise en scène de l’humain, un peu trop quelconque à mon goût, avec des effets de reconstitutions historiques dignes des documentaires ennuyeux et, en même temps, parsemée par ci par là, comme pour rendre cohérente et justifier à la fois la « morale de l’histoire »  qui arrive un peu tardivement. Heureusement la voix off n’est pas trop présente et permet de nous immerger totalement et de nous confondre avec chaque espèce.

Un film à voir absolument pour sa beauté. On ne peut imaginer le travail que cela a représenté. Les images sont d’une telle qualité et d’une telle immersion qu’on pourrait presque sentir l’odeur des feuilles et de la pluie. Si je partage absolument la cause « écologique » du film, je  ne la trouve cependant pas très subtilement amenée et comparée à l’écriture si poétique du film, elle paraît vraiment brutale.

Actuellement au cinéma

Plus de photos du film par ici

Découvrez aussi gratuitement l’application Les saisons : Morphosis sur iPhone & Android pour voir l’évolution et l’adaptation de chaque espèce.

Et vous quel est votre coup de coeur cinématographique du moment? Quel(s) film(s) avec des animaux aimez vous?

2 Comments
  1. Oui, c’est vraiment un film à contempler comme il y a peu de commentaires. C’est un peu dommage effectivement la façon dont la morale est amenée et surtout il n’y a rien de bien concret de proposé… Il manque aussi beaucoup d’animaux qui existaient chez nous à une certaine époque, mais c’est évidemment compliqué quand on tourne en décor naturel aujourd’hui (les rhinocéros laineux par exemple…).

Leave a Reply

Your email address will not be published.

TrendyShow

C'est un magazine féminin en ligne, 100% participatif, et 100% indépendant. Des actus en tout genre, de la culture, de la déco, un brin de mode, des critiques, des recettes, des voyages, de la beauté, des bons plans, mais aussi des jeux-vidéos, des témoignages, des revues... Plein de choses qui ne peuvent que vous plaire !

Suivez-nous

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES